Métiers de l'industrie des peintures, enduits et vernis

Tag Archives: études

Un escape game pour découvrir les métiers de l’ingénieur

L’école d’ingénieurs Esme Sudria invite une centaine de lycéens à participer à un escape game qui leur permettra de découvrir la profession d’ingénieur. Pour avancer dans le jeu, ils devront mettre en oeuvre des technologies liées l’informatique, à la robotique ou encore aux systèmes embarqués.

L’Esme Sudria  annonce le lancement d’un escape game qui permettra aux jeunes générations de découvrir les métiers de l’ingénieur tout en s’amusant.  Une centaine d’élèves de terminale S et STI2D sont invités à participer les samedis 3 février et 3 mars 2018  à une expérience immersive de deux heures sur le campus parisien de l’établissement situé à Montparnasse. But de cette opération ?  Expérimenter une composante fondamentale au métier de l’ingénieur, à savoir le travail en mode projet, en résolvant des énigmes. Projetés dans un univers futuriste, les participants auront pour mission de résoudre une pénurie énergétique afin de rétablir l’équilibre mondial;  Des équipes composées de 2 à 4 élèves devront remporter plusieurs épreuves technologiques pour avancer dans le jeu. Des exercices ayant un lien direct avec les compétences requises pour être ingénieur : savoir poser un problème, mobiliser des ressources techniques, humaines, économiques, sociétales pour conduire à leur résolution.

A cours des étapes, les candidats devront programmer un robot, piloter des drones et fabriquer des pièces dans le fablab de l’école. Les énigmes font appel à la logique, la coopération entre les membres d’une équipe, l’esprit de déduction à travers un jeu sophistiqué d’origami, un puzzle à résoudre, la traduction de textes codés. L’école précise que chacune des épreuves a été conçue de façon à mettre en œuvre des technologies liées l’informatique, à la robotique ou encore aux  systèmes embarqués, disciplines dispensées au sein des cursus de l’école d’ingénieurs.

Pour Véronique Bonnet, directrice générale déléguée de l’Esme Sudria, à l’initiative de ce nouveau concept, « la génération Z nous amène à renouveler nos modes d’enseignement ». D’où l’idée d’un escape game qui se distingue par la création en apprenant et qui est stimulée par des défis.

Source Crédit photo : Esme Sudria En savoir plus

Parcours : la plateforme qui remplace APB

Parcoursup, top départ, et c’est parti! À compter de ce lundi 22 janvier, à 11h précises, les lycéens de terminale vont pouvoir s’inscrire et lister leurs vœux sur la nouvelle plateforme post-bac lancée une semaine auparavant par l’Education Nationale. Voici la marche à suivre et quelques astuces pour ressortir vainqueur de ce casse-tête administratif.

Adieu algorithme, tirage au sort et hiérarchisation des vœux: la nouvelle plateforme d’inscription post-bac est censée être plus simple et favoriser davantage les choix du lycéen. Ces derniers auront par ailleurs leurs réponses plus tôt, en mai au lieu du 8 juin, afin de ne pas être perturbés pendant épreuves du bac. Voici les dates clés à connaître:
• 15 janvier: ouverture de la plateforme internet Parcoursup avec publication de trois vidéos tutoriels. « Elle répondront aux questions de chacun sur le fonctionnement de Parcoursup », précise le ministère. On y retrouvera le calendrier et le mode d’emploi. Une foire aux questions avec les interrogation des étudiants sera également en ligne. « Elle sera régulièrement enrichie », promet le gouvernement.
• 22 janvier: Saisie des vœux;

• 13 mars: fin de la saisie des vœux;

• 22 mai – 21 septembre: réponse aux vœux;

• 26 Juin-septembre: procédure complémentaire pour ceux qui n’auraient rien obtenu ou qui voudraient candidater dans une filière où des places sont vacantes.

Lors de la première saisie des vœux, le candidat doit tout d’abord créer son dossier sur la plateforme. Samuel Cywie, porte parole de la Fédération des parents d’élèves de l’enseignement public (Peep), nous donne quelques conseils pour être prêt lors du jour-J.
  • « Tout d’abord, n’attendez pas la dernière minute pour vous connecter et remplir votre dossier. Le 13 mars, la saisie des candidatures sera achevée et vous ne pourrez plus saisir de vœux. Il n’y aura pas de rattrapage pour les retardataires et le site risque d’être saturé les dernières heures.
  • Ensuite, afin de gagner du temps, lors que vous serez sur la plateforme pour démarrer la procédure, il faut que vous ayez en main votre n°INE (identifiant national étudiant unique), une adresse mail valide, votre numéro de mobile et les notes obtenues aux épreuves anticipées.
  • Évitez d’égarer le code confidentiel qui vous sera ensuite donné par Parcoursup.
  • Si vous voulez être alerté en temps réel des mises à jour et des changements sur la plateformes, je vous conseille de télécharger l’application Parcoursup dédiée. »

Maintenant que vous êtes parés, vous pouvez enfin remplir vos vœux d’études post-bac.

Contrairement à l’ancienne plateforme, il n’y en a que 10 maximum et il ne sont pas hiérarchisés. Pour toute formation indiquée, un descriptif sera donné à l’étudiant pour éclairer au mieux son choix.

Enfin, lorsque les établissements supérieurs auront examiné les différents vœux -et les fiches « Avenir » remplies par l’établissement scolaire-, le lycéen recevra des propositions d’admission sur tout ou partie de sa liste de souhaits. Il devra répondre aux propositions qui lui sont faites.

A noter que, contrairement au système APB, il n’y a plus de phases successives d’affectation. Le candidat recevra les réponses les unes après les autres, dès que des places se libéreront. De plus, pour ne pas monopoliser les places, il ne pourra jamais conserver deux réponses positives en même temps. Il devra donc éliminer au fur et à mesure les choix qui l’intéressant le moins, pour ne garder au final que son préféré. Il pourra en revanche, conserver des vœux « en attente ».

En savoir plus  Source Crédit photo : ParcoursSup