Un escape game pour découvrir les métiers de l’ingénieur

L’école d’ingénieurs Esme Sudria invite une centaine de lycéens à participer à un escape game qui leur permettra de découvrir la profession d’ingénieur. Pour avancer dans le jeu, ils devront mettre en oeuvre des technologies liées l’informatique, à la robotique ou encore aux systèmes embarqués.

L’Esme Sudria  annonce le lancement d’un escape game qui permettra aux jeunes générations de découvrir les métiers de l’ingénieur tout en s’amusant.  Une centaine d’élèves de terminale S et STI2D sont invités à participer les samedis 3 février et 3 mars 2018  à une expérience immersive de deux heures sur le campus parisien de l’établissement situé à Montparnasse. But de cette opération ?  Expérimenter une composante fondamentale au métier de l’ingénieur, à savoir le travail en mode projet, en résolvant des énigmes. Projetés dans un univers futuriste, les participants auront pour mission de résoudre une pénurie énergétique afin de rétablir l’équilibre mondial;  Des équipes composées de 2 à 4 élèves devront remporter plusieurs épreuves technologiques pour avancer dans le jeu. Des exercices ayant un lien direct avec les compétences requises pour être ingénieur : savoir poser un problème, mobiliser des ressources techniques, humaines, économiques, sociétales pour conduire à leur résolution.

A cours des étapes, les candidats devront programmer un robot, piloter des drones et fabriquer des pièces dans le fablab de l’école. Les énigmes font appel à la logique, la coopération entre les membres d’une équipe, l’esprit de déduction à travers un jeu sophistiqué d’origami, un puzzle à résoudre, la traduction de textes codés. L’école précise que chacune des épreuves a été conçue de façon à mettre en œuvre des technologies liées l’informatique, à la robotique ou encore aux  systèmes embarqués, disciplines dispensées au sein des cursus de l’école d’ingénieurs.

Pour Véronique Bonnet, directrice générale déléguée de l’Esme Sudria, à l’initiative de ce nouveau concept, « la génération Z nous amène à renouveler nos modes d’enseignement ». D’où l’idée d’un escape game qui se distingue par la création en apprenant et qui est stimulée par des défis.

Source Crédit photo : Esme Sudria En savoir plus