Thomas Denhez Responsable Méthodes – Amélioration Continue – Travaux neufs chez PPG, témoigne sur son parcours et ses missions quotidiennes dans l’industrie peinture.

Quelles sont les grandes étapes de votre parcours professionnel ?

Thomas Denhez : Après une licence chimie et l’obtention de mon diplôme d’ingénieur à l’ESCOM, je me suis orienté vers un mastère spécialisé en intelligence marketing à HEC Paris. Après plusieurs stages je suis entré dans la vie active en tant que consultant pour la création d’outils de management. En 2014, j’ai intégré le secteur de la peinture en arrivant chez PPG. L’entreprise m’a permis de découvrir différents postes. D’abord gestionnaire de projet dans le réseau de distribution intégré, j’ai évolué vers des fonctions d’ingénieur support technique. Aujourd’hui, je suis Responsable Relation Clients au siège social, pour le secteur du bâtiment. En plus de la gestion des appels d’offres au niveau national et des différents projets ponctuels, mes missions consistent à définir, suivre et animer la stratégie commerciale Grands Comptes de l’entreprise. J’ai aussi en charge le développement d’un portefeuille de prospects dans différents secteurs d’activité.

Comment vous êtes-vous orienté vers le commerce ?

Mes différentes expériences ont confirmé mon goût pour le commerce. Tout s’est fait naturellement, en fonction de mes affinités avec le terrain et des propositions de mon employeur.

Quelles sont les valeurs ajoutées d’un ingénieur dans le commerce ?

L’ingénieur commercial a une double casquette, technique et commerciale, qui lui permet de pouvoir s’adresser à différentes populations dans l’entreprise (sales, marketing, R&D, production…). Aussi, en tant qu’intermédiaire entre l’entreprise et ses clients, il endosse le rôle d’expert technique. Les clients ont besoin de s’appuyer sur des spécialistes qui connaissent leur métier et leurs problématiques. Avec la maîtrise technique, il est plus facile de mettre en avant la création de valeur d’une offre et de mettre en place une prestation adaptée aux besoins. Dans ces métiers de formulation, avoir une base technique est un vrai atout, quelle que soit la fonction.

Qu’est-ce qui vous plaît dans votre métier ? Dans le secteur de la peinture en particulier ?

Comme beaucoup de jeunes diplômés, en début de carrière je recherchais une entreprise qui pourrait m’offrir une forte courbe d’apprentissage. Après plusieurs années chez PPG, c’est toujours le cas. Que ce soit dans mon métier ou dans le secteur de la peinture au sens large, les actions à mener sont très nombreuses. De la production à l’acheminement sur les chantiers, il existe énormément de leviers de création de valeurs.

« Nous vendons des produits chimiques semi-finis, il y a quelque chose de magique à décrire ces produits ».

Dans ce secteur d’activité, le monde du bâtiment, les valeurs du travail sont encore très fortes. C’est ce qui me plaît.

Y’a-t-il beaucoup de débouchés dans votre métier ? Dans votre secteur d’activité ? Le secteur de l’industrie peinture couvre des domaines d’activités très variés et offre une grande diversité de métiers et de missions. Il est tout à fait possible d’y faire toute sa carrière en espérant évoluer professionnellement. Chez PPG, il y a de réelles opportunités de carrière aussi bien en France qu’à l’international dans de nombreuses business unit.

Crédit photo : PPG / Agence CommLC