521foucha_muyardUNE NOUVELLE ÈRE DU MANAGEMENT

Denis Pennel, Directeur Général de la World Employment Confederation, Confédération Mondiale des Services HR, évoque l’évolution du management dans l’ère de la digitalisation de l’industrie.

La digitalisation de l’entreprise est en marche. Les salariés sont-ils prêts ?

Denis Pennel : Je pense plutôt que par rapport aux salariés, les entreprises sont en retard ! Les salariés sont tous utilisateurs de nouvelles technologies dans leur vie privée (réseaux sociaux, plateformes en ligne comme Uber ou AirBnB etc.). Et ils sont souvent mieux équipés que l’entreprise : ils disposent des derniers logiciels sur leurs ordinateurs alors que l’entreprise bloque encore l’installation de certains programmes ou l’utilisation de Facebook par exemple sur leurs réseaux informatiques !

Quelles sont les conséquences sur les métiers et l’organisation du travail ?

Les nouvelles technologies ont changé radicalement la nature même du travail. On assiste aujourd’hui à la fin de l’unité de temps, de lieu et d’action du travail avec la dé-standardisation du salariat et l’émergence des auto-entrepreneurs et du travail indépendant par exemple. L’esprit entrepreneurial y est encouragé ce qui n’est pas le fort de la culture française ni dans notre conception du système éducatif. Je suis convaincu que la révolution numérique va démocratiser l’esprit entrepreneurial et la création d’entreprise. Encore faut-il l’accompagner. On ne touche encore qu’une petite partie des évolutions à venir.

Doit-on parler de crise de l’emploi ou au contraire d’une nouvelle forme de travail ?

Les nouvelles technologies impactent de façon phénoménale notre façon de travailler. On vit moins une crise de l’emploi qu’une révolution du travail. Les emplois vont être progressivement remplacés par des machines et des robots. Les nouvelles technologies vont engendrer des mutations sur le marché du travail, des emplois vont disparaitre, d’autres se créer. Mais il faut éviter d’avoir une vision négative des mutations technologiques. Historiquement, l’innovation technologique a toujours créé plus d’emplois qu’elle n’en a détruit. Il est clair aujourd’hui que tous les emplois vont être impactés par les nouvelles technologies, mais certains plus que d’autres. La bonne question est de se demander comment équiper les entreprises pour accompagner ces changements.