catherinemourierCatherine Mourier, Directrice des Ressources Humaines chez Beckers Industrie, témoigne sur son parcours et ses missions quotidiennes dans l’industrie peinture.

Quelles sont les grandes étapes de votre parcours professionnel ?

Catherine Mourier : Mon parcours est assez classique. Je me suis orientée en cinquième année d’études de droit vers une spécialisation en ressources humaines. Pendant ma maîtrise de droit, je n’avais pas encore d’idée précise sur ce que je voulais faire. Le déclenchement a été un stage dans le domaine de la formation qui m’a beaucoup plu. J’ai commencé ma carrière dans l’industrie papetière en tant qu’assistante RH en gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences, puis dans l’industrie métallurgique. Cette seconde expérience m’a fait découvrir de nouvelles facettes des ressources humaines. D’abord responsable de la formation et du recrutement, j’ai évolué vers des fonctions de responsable RH au niveau d’une unité commerciale, de filiales, puis de tout un groupe et de son siège social. Dix ans plus tard, j’avais envie de changement tout en étant toujours très attachée à l’industrie. C’est à ce moment-là que j’ai intégré le secteur de la peinture en arrivant chez Beckers, spécialisé dans la peinture liquide industrielle.

Quelles sont les spécificités de votre métier dans l’industrie ?

L’avantage de mon métier est de pouvoir s’exercer partout, quel que soit le secteur d’activité. Pour chaque métier RH, la seule condition est de connaître la convention collective. En effet, d’une industrie à l’autre les spécificités ne sont pas les mêmes. Au quotidien, mes missions sont très variées. Je suis à la fois en charge des instances représentatives du personnel et des négociations qui les concernent, du recrutement et des formations, du suivi des projets de qualité de vie au travail, des dossiers plus techniques de mobilité interne ou d’expatriation du personnel… Cependant, cela reste des missions non spécifiques au secteur de l’industrie peinture ou de l’industrie au sens large, si ce n’est qu’il est essentiel de connaître l’environnement professionnel de l’entreprise et les spécificités de ses métiers.

Quelles sont les perspectives d’évolution ?

Comme tous les services de l’entreprise, il existe plusieurs échelons de compétences et de responsabilités dans un service de ressources humaines. Il est généralement constitué d’une assistante, d’un responsable et d’un directeur. Dans les grosses structures, il peut également compter un responsable formation et un responsable de recrutement associé à chacun des services de l’entreprise. Après la direction du service, l’évolution de carrière peut s’orienter vers des fonctions liées à la sécurité ou à la réglementation.