« Inventer un avenir durable » sera le thème de la 10e édition de la Semaine de l’industrie, organisée du 30 mars au 5 avril prochains. Les actions organisées en faveur de la mixité des métiers, de la transition écologique et de l’économie circulaire seront ainsi particulièrement mises à l’honneur.

Depuis 2011, la Semaine de l’industrie a pour objectif de promouvoir l’industrie et ses métiers auprès du grand public et plus particulièrement des jeunes et des demandeurs d’emploi, grâce à l’organisation d’événements (job dating, visites d’entreprises et d’établissements, conférences, ateliers…) sur tout le territoire national.

L’édition 2020 sera notamment l’occasion de valoriser les initiatives déployées en faveur de la transition écologique. Face à l’urgence climatique, il est indispensable pour l’industrie de poursuivre cette dynamique de changement. Pour cela, des mesures d’accompagnement ont été proposées par l’Etat :

  • le Pacte productif, avec l’objectif d’atteindre le plein emploi d’ici 2025, tout en répondant aux grands défis de notre époque ;
  • la Stratégie  Nationale  Bas-Carbone qui impulse des baisses significatives des émissions de CO2 pour l’industrie et les transports dès 2030 ;
  • la publication de la feuille de route pour l’économie circulaire (FREC) et les actions proposées par le CNI, sur la chaîne de valeur plastique ou la compétitivité de la filière Déchets…

La Semaine de l’industrie se donne également pour objectif d’informer les jeunes, les demandeurs d’emploi, personnes en reconversion professionnelle et le grand public en général, des besoins en recrutement de l’industrie. Contrairement aux idées reçues, l’industrie recrute et crée des emplois ! Depuis 2017, 27 700 emplois ont été créés dans le secteur. En 2019, on recense 223 000 projets d’embauche dans l’industrie manufacturière (+ 20 % par rapport à 2018). Cependant, malgré de nombreuses propositions, les entreprises peinent à recruter. 55 % des projets d’embauche sont jugés « difficiles ».

Source